Share This Story, Choose Your Platform!

Le Chemin Lebaniego en trois étapes

Chaque relique ou vestige religieux lié à un lieu saint important dans le monde chrétien a un lien avec un chemin de pèlerinage.

À présent que l’Année Jubilaire Lebaniego est bien entamée, nous pensons qu’il est important de parcourir le Chemin à vos côtés, vous, nos visiteurs et amis. Et même si nous ne le parcourons pas physiquement, nous allons tout de même fournir d’importantes recommandations à tous ceux qui décident de le parcourir.

Il faut d’abord bien connaître les données de base de cette aventure afin de prendre la bonne décision sur la façon de le parcourir et de distribuer les différentes étapes. Le Chemin Lebaniego, ce sont 72 kilomètres de San Vicente de la Barquera au monastère de Santo Toribio de Liébana. Il est traditionnellement divisé en trois étapes, mais tout dépend de la personne qui le parcourt, de ses objectifs et de sa forme physique.

Les trois étapes sont très différentes, un aspect essentiel à prendre en compte dans votre organisation. La première étape commence à San Vicente de la Barquera et finit à Cades. Cette étape inclut près de 8 kilomètres le long d’un sentier fluvial, celui de la Nansa, entre Muñorrodero et Camijanes.

La deuxième étape est la plus longue de toutes, de 30 kilomètres et demi, entre Cades et Cabañes. C’est sans aucun doute la plus dure des trois étapes en raison de sa longue distance et des pentes. Cela dit, on y trouve des endroits aussi remarquables que l’église de Lebeña, le Mirador de Santa Catalina ou le Canyon de La Hermida avec ses vues panoramiques imprenables sur le parc national des Picos de Europa. Dans les environs du mirador, on avance entourés de chênes et de hêtres dans une forêt remplie de figures de la mythologie cantabrique.

La troisième étape va de Cabañes au monastère de Santo Toribio, où l’on peut vénérer la relique du Lignum Crucis ; c’est la fin du voyage. Cette étape est la plus courte des trois, d’un peu moins de 14 kilomètres, presque tous en descente ou en plat, sauf le dernier tronçon qui monte de Potes au monastère. Dans cette étape, on traverse la célèbre châtaigneraie de Pendes et l’on peut déguster quelques-uns des meilleurs fromages de Liébana dans cette même localité. On traverse la ville de Potes pour compléter le Chemin.

Trois étapes qui, comme nous l’avons déjà dit, peuvent être adaptées aux intérêts et aux capacités de chacun. Et en fait, les étapes du Chemin, tout comme les raisons de le parcourir, sont multiples et variées, mais elles sont toutes aussi valables les unes que les autres. Dans un récent entretien, le gardien du Lignum Crucis et frère franciscain, avalisant un ancien proverbe arabe, a affirmé qu’il existe trois types de pèlerins, cette déclaration ayant été vraiment intéressante pour nous. Il a expliqué que certains parcourent le chemin avec les pieds, pensant à l’effort physique et au défi de surmonter chaque journée. D’autres font le pèlerinage avec les yeux, se délectant de la nature magnifique, du patrimoine et de la culture qu’ils découvrent à leur passage. Et puis d’autres le parcourent avec le cœur, avec une motivation spirituelle, pour une rencontre avec soi-même, un moment de réconciliation ou l’accomplissement d’une promesse.

Ce qui est commun à tous les pèlerins, c’est l’importance de suivre un ensemble de recommandations. Premièrement, si vous n’êtes pas habitué à marcher, entraînez-vous au préalable en augmentant les délais, chaque semaine, afin d’améliorer votre endurance.

Deuxièmement, il faut choisir l’itinéraire à suivre, se renseigner sur les auberges, restaurants et bars ouverts le long de l’étape, tant pour y séjourner que pour se ressourcer. Troisièmement, il faut choisir les bonnes chaussures et le bon sac à dos et être prêt à affronter les intempéries. Quatrièmement, il faut porter sur soi tous les papiers nécessaires : carte d’identité, carte de sécurité sociale, sans oublier l’accréditation.

Cette année, date exceptionnelle pour parcourir le Chemin puisque c’est une Année Jubilaire, il convient de se renseigner sur les différents événements prévus tout au long de l’année, tant dans les environs du Chemin que dans les différentes communes de la Cantabrie. Le 16 avril dernier, la « Porte du pardon » a été ouverte et les pèlerins sont de plus en plus nombreux à y défiler.

Cette Année Jubilaire touchera sa fin le 15 avril 2024 mais comme il est coutume depuis le Moyen Âge, chaque fermeture symbolique de la Porte du Pardon n’implique en aucun cas la fermeture des portes de l’activité jusqu’au Jubilé suivant. De la même manière, pour Liébana, cela ne signifie pas la fermeture des portes à l’accueil, mais, en ajoutant cette valeur renouvelée à ses ressources déjà nombreuses, ces portes doivent rester ouvertes à tous ceux qui souhaitent découvrir cette région en profitant de l’héritage, du patrimoine et des valeurs qui font de cette région de la Cantabrie notre « Terre de Jubilé », car il n’est pas nécessaire que ce soit une année jubilaire pour faire le pèlerinage et vivre l’expérience du Chemin Lebaniego au Monastère de Santo Toribio.

Cela vous dit de parcourir le chemin en cette Année Jubilaire Lebaniego ? Nous attendons vos commentaires et votre visite en Cantabrie Infinie.

Vous trouverez tous les renseignements sur l’Année Jubilaire et le Chemin Lebaniego sur www.caminolebaniego.com.

Venez vivre l’Année Jubilaire Lebaniego en Cantabrie, venez profiter en Cantabrie, + à découvrir.

25/05/2023